Adresse
/
Téléphone

MACONNAIS
Dégustation
du 23 mai 2014

1. MACONNAIS
1.1 Situation géographique
Au sud de Mâcon, en Saône et Loire, c'est le sud des appellations Bourgogne.
Les vignobles de Bourgogne
o 28 715 hectares en production, soit 3 % du vignoble français.
o Chablis et Grand Auxerrois
o Châtillonnais
o Côte de Nuits et Hautes Côtes de Nuits
o Côte de Beaune et Hautes Côtes de Beaune
o Côte Chalonnaise et Couchois
o Mâconnais
Climat : tempéré à légère tendance continentale.

1.2 Saint-Véran 2012 Pascal Renoud-Grappin
Propriétaire-récoltant* à Davayé (Saône et Loire)
AOC Saint-Véran 100% cépage chardonnay.

1.2.1 Appellation Saint-Véran
L'appellation Saint-Véran a été créée le 6 janvier 1971.
La naissance de l'appellation Saint-Véran a donné lieu à un cahier des charges qui définit précisément les règles de l'AOC. Ainsi, seules les communes du département de Saône-et-Loire de Chânes, Chasselas, Davayé, Leynes, Prissé et Saint-Vérand peuvent revendiquer l'appellation Saint-Véran. Pour recevoir l'agrément, les vins doivent être issus exclusivement du cépage chardonnay (Chardonnay vient du nom d'un vieux village gaulois du mâconnais, "Cardonacum", qui signifie "endroit plein de chardons". Les ancêtres de nos viticulteurs avaient découvert qu'il faut une terre où pousse le chardon pour faire un grand chardonnay… ).
Le rendement autorisé des parcelles en appellation Saint-Véran est de 55hl/ha. Superficie : 703 Ha. Une demande de classement en premier cru de certains climats  (parcelles présentant une unité cohérente du terroir et une constance dans la qualité des vins qu’ils produisent) a été déposée officiellement le 3 mars 2010 auprès de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) à Mâcon.

1.2.2 Dégustation (notes générales sur les Saint-Véran)
Robe : jaune très clair, brillante, cristalline, or pâle.
Nez : arômes subtils de fruits (pêche, poire) ou floraux (aubépine, acacia, chèvrefeuille, fougère), chèvrefeuille, fougère, sur des notes fréquentes d’amande fraîche, de noisette, de cannelle, de beurre et quelquefois de miel. Le fruit exotique apparaît de temps en temps, de même que les agrumes (écorce d’orange). S’y superposent des arômes minéraux et une douceur qui rappelle le beurre frais et surtout le caramel au lait. Dans les vins plus âgés, le nez évolue vers les fruits secs (noisette, amande), le miel
et le pain grillé.
Le palais : vin sec et rond, souvent minéral (silex, pierre à feu), vif en ardeur dès l’attaque. L’acidité et le gras se complètent ensuite en allant crescendo : une structure harmonieuse et fraîche, ronde et vineuse.
Accord mets-vin : les Saint-Véran accompagnent avec autant de bonheur une volaille de Bresse à la crème, une blanquette de veau, des coquilles Saint-Jacques de Bretagne, un turbot sauce hollandaise, le risotto, le fromage de chèvre, le bleu de Bresse, le Comté et le Beaufort.
Vinification : 1 mois à 18°C en cuve inox.
Elevage : en cuve inox jusqu'en juillet.
Sol argilo-calcaire.
Alcool : 13°.
Service : 9/11°C pour un vin jeune, 11/13°C pour un vin plus mûr.
Garde : 5 à 7 ans.
Prix : 7,60€

MACONNAIS (suite)
Dégustation
du 23 mai 2014

1.3 Pouilly-Fuissé 2011 Pascal Renoud-Grappin
Propriétaire-récoltant* à Davayé (Saône et Loire)
AOC Pouilly-Fuissé 100% cépage chardonnay.

1.3.1 Appellation Pouilly-Fuissé
L'appellation Pouilly-Fuissé a été créée le 11 septembre 1936. C'est le plus prestigieux des vins du Mâconnais. Le rendement autorisé des parcelles en appellation Pouilly-Fuissé est de 60hl/ha.
Superficie : 750 Ha.
Les Pouilly-Fuissé comptent parmi les vins blancs français les plus appréciés des Américains. Cet engouement du marché outre-Atlantique a fait exploser les cours en 1984-1985. 70 à 80% des Pouilly-Fuissé partent toujours à l’exportation, principalement aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Asie.

1.3.2 Dégustation (notes générales sur les Pouilly-Fuissé)
Robe : robe or pâle, ou parfois vieil or, avec des reflets verts.
Nez : bouquet intense et net, sur des notes d’agrumes comme le pamplemousse, de fruits exotiques avec l’ananas, des notes de fruits à chair blanche avec la pêche; on perçoit au deuxième nez de belles notes florales, avec le tilleul et l’acacia, qui laissent la place à un coté minéral avec le silex.
Le palais : vin à la matière ample, dense et généreuse avec une très belle structure acide, la persistance aromatique est longue, avec finesse.
Accord mets-vin : les Pouilly-Fuissé accompagnent les fruits de mer, les terrines de poisson, un poisson poché comme le turbot, les quenelles, la plupart des fromages.
Vinification : 1 mois ½ à 18°C en cuve inox.
Elevage : en cuve inox jusqu'en juillet.
Sol argilo-calcaire.
Alcool : 13°.
Service : 9/11°C pour un vin jeune, 11/13°C pour un vin plus mûr.
Garde : 5 à 10 ans, voire plus.
Prix : 10,70€

CRUS DU BEAUJOLAIS
Dégustation
du 23 mai 2014

2. CRUS DU BEAUJOLAIS
2.1 Situation géographique
Encore un peu plus au sud de Mâcon, dans le Rhône, dans le territoire du Beaujolais. Ils font partie
des vins du Beaujolais (Beaujolais, Beaujolais Villages, Crus du Beaujolais).
Les dix crus* du Beaujolais (brouilly, chénas, chiroubles, côte-de-brouilly, fleurie, juliénas, morgon,
moulin-à-vent, régnié et saint-amour) ne font pas partie de l'appellation beaujolais, ils
correspondent à dix appellations plus restrictives en termes d'aire de production, de rendements et
d'élevage. Ils ne sont produits qu'en rouges.
*le terme "cru" désigne, dans le vignoble du Beaujolais, une appellation locale, produite sur le territoire
d'une seule commune.
Climat : tempéré à légère tendance continentale.

2.2 Brouilly 2012 Armand et Richard Chatelet
Propriétaire-récoltant* à Villiers-Morgon (Rhône)
AOC Brouilly 100% cépage gamay.
2.2.1 Appellation Brouilly
L'appellation Brouilly a été créée en 1938.
Le rendement autorisé des parcelles en appellation Brouilly est de 63hl/ha, le rendement moyen
constaté est de 50 hl/ha.
Superficie : 1300 Ha.
Brouilly est le vignoble le plus étendu du Beaujolais. Il couvre environ 20% de sa superficie.
2.2.2 Dégustation (notes générales sur les Brouilly)
Robe : robe d'un rubis intense et profond.
Nez : arômes plus fruités que floraux avec des évocations franches de petits fruits rouges (cerise,
myrtille, cassis), de prune, de réglisse, de café, voire quelques notes minérales qui restituent le bouquet du gamay.
Le palais : harmonieux, charnu et vineux en bouche .
Accord mets-vin : les Brouilly accompagnent avec autant de bonheur une volaille de Bresse à la crème, une blanquette de veau, des coquilles Saint-Jacques de Bretagne, un turbot sauce hollandaise, le risotto, le fromage de chèvre, le bleu de Bresse, le Comté et le Beaufort.
Vendanges manuelles.
Vinification : macération semi-carbonique*, 10-12 jours à 25°C en cuve ciment.
Elevage : en cuve ciment jusqu'en mars.
Sol argilo-calcaire.
Alcool : 13°.
Service : 13°C.
Garde : jusqu'à 5 ans maximum.
Prix : 7,25€

BEAUJOLAIS (suite)
Dégustation
du 23 mai 2014

2.3 Morgon 2008 Armand et Richard Chatelet
Propriétaire-récoltant* à Villiers-Morgon (Rhône)
AOC Morgon 100% cépage gamay.

2.3.1 Appellation Morgon
L'appellation Morgon a été créée le 11 septembre 1936. Le rendement autorisé des parcelles en appellation Morgon est de 58hl/ha, le rendement moyen constaté est de 48,8 hl/ha.
Superficie : 1110 Ha.
Morgon est le second vignoble le plus étendu du Beaujolais après le Brouilly.

2.3.2 Dégustation (notes générales sur les Morgon)
Robe : robe pourpre profond (en raison du manganèse qui compose les sols) à reflets rubis. En vieillissant, la teinte s'éclaircit un peu et prend des notes rouge sombre dont les reflets évoluent progressivement vers l'acajou.
Nez : arômes de fruits à noyaux (abricot, pêche, cerise, prune). Les cuvées bien structurées développeront avec le temps des senteurs de fruits mûrs, de noyaux et de kirsch, parfois même en année chaude de fruits cuits. De bonne garde, certains évoluent vers des notes sauvages de sousbois
.
Le palais : charpenté, puissant, riche, charnu, il rappelle parfois les vins de Bourgogne. Le slogan de l'appellation est : «Morgon : le fruit d'un Beaujolais, le charme d'un Bourgogne».
Accord mets-vin : les Morgon accompagnent la terrine de foie de volaille, les tendrons de veau braisés, le ris de veau sauce madère, le coquelet aux figues, le fromage de chèvre, le saint-marcellin.
Vendanges manuelles.
Vinification : macération semi-carbonique*, 12-14 jours à 25°C en cuve ciment.
Elevage : en cuve ciment jusqu'en mars.
Sol argilo-calcaire.
Alcool : 13°.
Service : 13°C. Carafer le vin.
Garde : jusqu'à 10 ans.
Prix : 7,45€
Les Godas 2 Chemin de la Chapelle
38300 RUY-MONTCEAU
Copyright © 2018 les Godas - France