Adresse
/
Téléphone
 
 
 
 
 
 
 

Ce n'est qu'en 1900 que la culture du tabac est autorisée à Montceau. En effet avant cette date, les demandes faites auprès de l'administration sont restées vaines comme en témoigne ce compte rendu du Conseil municipal de Montceau du 19 février 1899.
On y apprend que depuis plusieurs années les cultivateurs de Montceau sont nombreux à demander l'autorisation de cultiver le tabac, avantage qui est accordé à d'autres communes voisines mais pas à Montceau.
 
Petit rappel historique sur le tabac :
La vente de l'herbe à Nicot est demeurée libre dans tout le royaume de France depuis son importation en 1560.
En 1674, Louis XIV ordonne que le tabac soit vendu à des prix fixés et par des préposés nommés par lui. L'état prenait donc le monopôle.
La régie des tabacs subsista jusqu'à la révolution qui proclama la liberté de culture, de fabrication et de vente du tabac.
Ce régime de liberté absolue, préjudiciable aux finances de l'état, dura jusqu'à un décret de Napoléon en 1810 qui réinstitua la régie. Système qui est toujours en vigueur.

L'autorisation de planter du tabac en Isère ne fut donnée qu'en 1872.
 Bien des années plus tard (1983), voici un article du Dauphiné Libéré qui nous replonge dans le sujet.

     "Dans la polyculture, le tabac occupe une place de choix dans la région. Il est vrai que la récolte est fort prisée par les producteurs car elle constitue un appoint non négligeable dans la source des revenus.
Plus de quatre siècles après son arrivée, la fameuse herbe à Nicot, qui a fait l'objet de longues expériences dans la panoplie des variétés, est encore considérée comme une panacée ou qualifiée de fâcheuse habitude."
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Godas 2 Chemin de la Chapelle
38300 RUY-MONTCEAU
Copyright © 2018 les Godas - France