Adresse
/
Téléphone

Conseil Municipal du 31 mars 1834

      Du 31 mars 1834 sur les sept heures du matin dans la maison commune de Montceaux, le conseil municipal de la ditte commune duement autorisé convoqué par M. le Maire ; le Sieur Enay a été désigné pour faire fonction de secrétaire.
Le bureau ainsi formé M. la Maire a fait part au conseil de l'objet de sa convocation et lui a ensuite fait donner lecture par le secrétaire d'une promesse de vente faite par le Sieur Engelin GARNIER * par laquelle il dit et promet de passer vente publique à M. le Maire au nom et au profit de la commune d'une contenance de deux ares cinquante centiares ou soixante toises ancienne mesure toise delphinale situé à Montceaux Mas du Gattu faisant partie de la section A N° 399 du plan du cadastre.

Le Conseil Municipal vu l'exposé de M. le Maire considérant que n'ayant point dans la commune de place suffisante pour l'utilité de la commune arrête à l'unanimité :
que M. le Maire de la commune de Montceaux est autorisé à remplir les formalités nécessaires pour être ensuite adressées aux autorités supérieures à l'effet d'obtenir également l'autorisation d'acquérir au nom et au profit de la ditte  commune la contenance de deux ares cinquante centiares de terrain pour servir de place publique à la commune de Montceaux à perpétuité.
Le payement de cette acquisition est de trois cent quatre vingt six francs  être fait 1° par une somme de cent quatre vingts francs par Monsieur le Marquis DUVIVIER et le surplus par la commune de Montceaux.

* Angelin GARNIER était l'arrière-arrière-grand-père de Simone GARNIER,
    la copine de Guy LUX
 
 

CM Montceaux 4 novembre 1832

   Le 4 novembre 1832 sur les 5 heures du soir, dans la maison commune de Montceaux, le conseil Municipal de la commune assemblé au lieu habituel de ses séances duement autorisé convoqué par M. le Maire présents MM. Vald, Astier, Blanchin, Guerry, Parent, Varloud, Barbier, Desportes, Cottin et Enay, sous la présidence de M. Desportes, Maire. Le sieur Enay a été désigné pour faire fonction de secrétaire.
Le bureau ainsi formé, M. le Maire a fait part au conseil de l'objet de sa convocation et a pris la parole et a dit  Messieurs :
 
 

CM Montceaux 4 novembre 1832

L'éloignement de la fontaine publique de cette commune ditte Recollaine* est en très mauvais état et encore par le chemin qui va y aboutir est presque impraticable en tous temps de l'année doit nous faire prendre des mesures à faire cesser cette gêne et pour cela j'estime que soit creusé un puits sur la place ditte la croix de pierre en faisant déplacer cette croix .
Par la suite, la commune peut demander l'autorisation de s'imposer extraordinairement pour faire face à cette dépense...
* Il y a toujours chemin de Recalaine la source et les restes d'un lavoir... 
Il y a toujours chemin de Récalaine les reste du lavoir qui y était implanté.

 
 

CM Montceaux 4 novembre 1832

     Messieurs, la rareté du commerce qui se fait difficilement depuis de longues années dans notre commune, (qui) également nuit aux propriétaires et aux journaliers, me fait chercher le moyen de faire cesser une gêne qui met un obstacle très fâcheux au progrès de l'agriculture.
Le seul moyen d'attirer la circulation est de fixer pour nous les capitaux nécessaires à l'exploitation de notre territoire et d'animer le commerce et de faciliter la vente des denrées et des bestiaux.
Pour produire cet effet, l'établissement d'une foire est absolument nécessaire et elle doit être fixée à l'époque où le besoin d'argent se fait le plus sentir, où les propriétaires sont presque sans moyens de faire les dépenses les plus utiles et de payer leur contribution...
J'estime que cette foire peut-être avantageusement fixée au vingt-huit juillet.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Godas 2 Chemin de la Chapelle
38300 RUY-MONTCEAU
Copyright © 2018 les Godas - France