Adresse
/
Téléphone

Qui a édifié ce calvaire ?

     C'est un religieux, Frère Passarion, qui l'a édifié vers 1887-1888 sur l'emplacement d'un ancien calvaire datant du 18ème siècle.
     Parlons un peu de Frère Passarion : de son nom Joseph Blanchin, il est né en 1829 à Montceau (Chathonnay).
     Ce religieux faisait partie de la congrégation des Frères des écoles chrétiennes de Caluire. Il projetait de se faire enterrer dans le calvaire mais la mort le surpris trop tôt à 63 ans en 1892 et il a probablement été inhumé à Caluire.

Vas honarabile

     Voici une prière, une litanie en faveur des bienfaiteurs du calvaire.

"Ces fleurs arrivent au fruit de l'arbre de vie"

Nous y apprenons que Mme Lombard comtesse de Bussière est très impliquée dans l'édification du calvaire.
Notez au passage, les noms de Eugène Cottin (château de Montceau), De La Bâtie, Gabriel Saint Olive (Faverges de la Tour)...

La bénédiction solennelle du calvaire

     Nous avons retrouvé aux archives départementales un journal de l'époque : "Le Moniteur de Bourgoin" du 8-9 juin 1889 où le journaliste nous fait vivre ce jour de la bénédiction du calvaire par Monseigneur Fava évêque de Grenoble...
Notez au passage que le calvaire est aussi appelé "Notre Dame de bon secours" !

Notre journaliste avait vu juste en terminant par cette phrase : "Montceau gardera longtemps le souvenir de cette belle et pieuse cérémonie" ...
125 ans après vous lisez encore ces lignes...
Les Godas 2 Chemin de la Chapelle
38300 RUY-MONTCEAU
Copyright © 2018 les Godas - France